Réglementations • 17.07.2023

Qu’est ce que le Retour sur Carbone ?

Les entreprises sont largement encouragées à réduire leur bilan carbone. Pour y arriver, elles peuvent s’appuyer sur un indicateur précieux : le retour sur carbone.

Gaz à effet de serre : tout savoir sur la notion de retour sur carbone

Peut-on réduire son empreinte carbone tout en réalisant des économies ? Derrière cette vaste question se trouve la notion souvent méconnue de retour sur carbone. Alors en quoi consiste cet indicateur ? Pourquoi l’utiliser ? Qui peut s’en servir ? On fait le point.

Qu’est-ce que le retour sur carbone ?

Le retour sur carbone consiste en la mesure de l’efficacité des actions entreprises en faveur de la réduction des gaz à effet de serre (GES). Pour le calculer, il faut prendre en compte deux facteurs : 

  • l’investissement économique réalisé (coût de l’installation de panneaux photovoltaïques, de leur entretien, des factures, etc.) ;

En clair, un retour sur carbone positif implique un retour sur investissement favorable, ainsi qu’une réduction des émissions de GES.

Quelles différences entre retour et bilan carbone ?

Les notions de bilan et de retour sur carbone sont proches. Il existe toutefois certaines différences notables.

En effet, le bilan carbone est défini comme la mesure de la globalité des émissions de GES pour l’ensemble des flux physiques d’une structure, sans lesquels son bon fonctionnement serait impossible. Il s’agit donc d’un constat chiffré, ayant pour objectif de quantifier l’impact environnemental global d’une entité.

Le retour sur carbone, quant à lui, mesure l’efficacité et la rentabilité financière d’une action réalisée en faveur de l’environnement. En cela, il est un indicateur plus spécifique, mais aussi plus pertinent pour une entreprise qui cherche à évaluer avec précision les retombées d’un investissement.

ROE et ROCE : ces autres indicateurs proches de la notion de retour sur carbone

Le ROE (return on environment) est un concept que l’on retrouve principalement outre-Atlantique. Il repose sur un constat plutôt simple : agir en faveur de l’environnement est synonyme de bénéfices multiples :

  • hausse de l’attractivité des entreprises pour recruter un personnel jeune, qualifié et concerné par les problématiques environnementales ;
  • meilleure image auprès des consommateurs en mettant en avant les actions éco-responsables développées par l’entreprise ;
  • augmentation de la rentabilité grâce à l’investissement durable (circuits courts, réduction des factures énergétiques, etc.).

De son côté, le ROCE (return on climate and the environment) se veut un concept s’inscrivant dans la continuité de son homonyme (return on capital employed), très largement employé par les professionnels de la finance. Il met en avant que contrairement aux idées reçues, une entreprise dont l’objectif principal est régi par la croissance se soumet à un retour sur investissement plus faible que celle ayant investi dans la résolution de problématiques sociétales et environnementales.

Retour sur carbone : par qui est utilisé cet indicateur ?

Il s’agit d’un indicateur utilisé principalement par les structures produisant un volume important d’émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre et cherchant à les réduire. À ce titre, les grandes surfaces font figure de parfaits exemples. En effet, elles produisent une quantité élevée de GES au quotidien (froid, climatisation,transports de marchandises, etc.).

Pour améliorer leur empreinte carbone, plusieurs solutions peuvent alors être envisagées : 

  • mise en place de panneaux solaires ;
  • végétalisation des toits ;
  • mise en place d’un nouveau parc d’installations frigorifiques ;
  • installation d’un système de détection de fuites de fluide frigorigène ;
  • baisse de la température de la climatisation ;
  • fermeture des meubles froids ;
  • etc.

Afin de mesurer la pertinence économique et écologique d’un investissement de cette envergure, la notion de retour sur carbone prend alors tout son sens.  

Bon à savoir : Matelex a mis au point un simulateur sur l’impact financier et environnemental d’un système de réfrigération pour une entreprise, alors n’hésitez pas à le tester !

Émissions de gaz à effet de serre : pourquoi le retour sur carbone est-il un indicateur pertinent ?

À l’heure où les entreprises sont poussées à agir pour réduire leurs émissions de GES, il est indispensable de pouvoir estimer avec précision les coûts financiers impliqués. En cela, les notions de retour sur carbone et de retour sur investissement sont intimement liées.

Débourser 200 000 euros dans un équipement éco-responsable est une chose. Que l’opération soit rentable au bout de 20 ans, pour un bénéfice environnemental faible, en est une autre. En clair, le retour sur carbone est un indicateur conçu pour lever les doutes sur la viabilité d’un financement au montant conséquent.

Réfrigération et retour sur carbone : quelles solutions envisager ?

Les entreprises qui gèrent un parc d’installations frigorifiques produisent quotidiennement des émissions de gaz à effet de serre, directes ou indirectes. Afin de les réduire, diverses solutions peuvent être mises en place.

Minimiser son empreinte carbone grâce au concept d’éco-efficacité

L’éco-efficacité dans la réfrigération est une approche qui vise à réduire l’impact environnemental des installations de réfrigération, tout en maximisant leur efficacité économique. 

Globalement, on peut faire état de quatre grands domaines d’intervention : 

  • 1 – Le choix des réfrigérants : privilégier l’utilisation de réfrigérants à faible potentiel de réchauffement global (PRG) à l’image des fluides frigorigènes de 4eme génération (HFO), plutôt que des réfrigérants synthétiques comme les hydrofluorocarbures (HFC).
  • 2 – La conception des installations : préférer l’usage de technologies innovantes comme les compresseurs à vitesse variable, les échangeurs de chaleur haute efficacité ou les systèmes de régulation électronique.
  • 3 – La sensibilisation et la formation : accompagner les employés dans la mise en place de pratiques éco-efficaces, tout en les formant à la bonne gestion des installations de réfrigération.

Plus d’infos sur le concept d’éco-efficacité : ici

Limitation des gaz à effet de serre et retour sur investissement : de l’importance de la surveillance de son parc d’installations frigorifiques

La réfrigération est le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre d’une grande surface. Pour les réduire, beaucoup font le choix d’opter pour des fluides à faible PRG (potentiel de réchauffement global). S’il s’agit d’une solution viable, elle reste toutefois incomplète.

En effet, la majorité des émissions de GES proviennent d’un équipement défaillant. Il est donc impératif d’assurer le suivi continu de son parc d’installations frigorifiques afin d’être alerté dès qu’une fuite se déclare. Dans cette optique, miser sur des outils IoT et l’exploitation de la data est un moyen efficace de surveiller sa consommation, tout en optimisant ses performances énergétiques. Qui plus est, les données récoltées favorisent le calcul précis du retour sur carbone généré par votre investissement.

Pour vous aider dans cette tâche, Matelex propose une solution complète et facilement déployable. Celle-ci s’articule autour de trois outils : 

  • le DNI (détecteur de niveau intelligent) qui permet la prévention précoce des fuites par une méthode de détection indirecte ;
  • le module énergie, qui mesure les consommations réelles d’une installation afin d’alerter en cas de dérive énergétique (surconsommation) ou de risque de défaillance au niveau des compresseurs ;
  • PolarVisor, qui est une interface assurant un suivi centralisé complet à distance et permettant l’optimisation des performances des installations via la récolte de données en temps réel.

Ainsi, pour les détenteurs d’installations et les professionnels du froid, les bénéfices sont immédiats, mais aussi, et surtout mesurables. Bien plus qu’un simple détecteur de fuite, la solution Matelex contribue à réduire considérablement les fuites et factures énergétiques – et par extension – les émissions de gaz à effet de serre directes et indirectes.

Par ailleurs, il est à noter que la mise en place de la solution Matelex n’implique aucun changement au sein du parc d’installations frigorifiques. Elle convient à tous les fluides frigorigènes, que les installations soient neuves ou existantes. En revanche, ces dernières doivent impérativement être équipées d’un réservoir liquide HP pour accueillir la solution.

Bon à savoir : grâce à son algorithme de détection précoce, la solution Matelex permet de réduire jusqu’à 80 % de la consommation en fluide frigorigène d’une entreprise ! Une alternative incomparable à la méthode traditionnelle, qui consiste à rechercher les fuites lors de contrôles d’étanchéité périodiques bien trop espacés dans le temps pour être efficaces et ne donnant pas de visibilité sur les niveaux de fluide ou le fonctionnement global de la centrale frigorifique. 

Ainsi, on peut dire que le retour sur carbone est un indicateur fiable, pertinent et qui tend à se populariser, notamment auprès des acteurs de la grande distribution. Dans ce secteur de plus en plus concerné par les enjeux environnementaux, il est un outil d’évaluation à privilégier pour quantifier et rationaliser les investissements éco-responsables à réaliser.

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos solutions ? N’hésitez pas à nous joindre depuis notre formulaire de contact

Autres actualités


IoT et chaine du froid
Technologie • 21.11.2023
Quels sont les bénéfices de l’IoT au sein de la chaîne du froid ?

L’internet des objets (IoT ou IoD) occupe une place de plus en plus importante au sein des entreprises. Et les professionnels...

Lire plus
PolarVisor web app Matelex
Technologie • 03.01.2023
5 raisons d’utiliser la web app PolarVisor pour le suivi des installations frigorifiques

Métadescription : Matelex lance PolarVisor, la nouvelle plateforme web de suivi centralisé pour les installations de réfrigér...

Lire plus
Matelex expose au SIFA 2022
Evénements • 24.10.2022
Retrouvez Matelex au salon SIFA 2022

Matelex exposera au salon SIFA à Lyon Eurexpo du 8 au 10 novembre 2022, STAND C30. Créez votre badge gratuit !

Lire plus
Evénements • 30.10.2020
COVID 19 – Continuité de l’activité Matelex

Covid19 : Matelex met en place un plan de continuité de l'activité

Lire plus