Technologie • 21.11.2023

Quels sont les bénéfices de l’IoT au sein de la chaîne du froid ?

L’internet des objets (IoT ou IoD) occupe une place de plus en plus importante au sein des entreprises. Et les professionnels du froid l’ont bien compris. Mais comment expliquer le succès grandissant de l’IoT et pourquoi son utilisation s’avère aujourd’hui indispensable tout au long de la chaîne du froid ? On vous explique.

Qu’est-ce que l’internet des objets ?

Avant toute chose, il convient de définir ce qu’est l’IoT. L’internet des objets (ou IoD en français) désigne – comme son nom l’indique – l’interconnexion entre des objets et l’internet. Pour ce faire, les équipements concernés se voient équipés d’un système informatique relié à un réseau sans fil.

Les objets connectés peuvent prendre de nombreuses formes, allant d’un dispositif médical complexe à une simple machine à café. Cette technologie – lorsqu’elle est employée dans un cadre professionnel – permet entre autres : 

  • de récupérer de la data en temps réel ;
  • d’analyser cette data à des fins stratégiques ;
  • d’assurer un meilleur pilotage ;
  • de maintenir un contrôle à distance ;
  • d’être alerté en cas de défaillance.

À titre d’information, une étude menée par l’Ademe et l’Arcep publiée en janvier 2022 affirme que la France comptait à cette période environ 244 millions d’objets connectés.

Pourquoi intégrer l’IoT à la chaîne du froid est-il devenu indispensable ?

Chaque année en France, 13 000 personnes se rendent à l’hôpital en raison d’une intoxication alimentaire. Parmi les explications plausibles, on pense logiquement à une rupture de la chaîne du froid ou à une mauvaise conservation des aliments. Il faut dire qu’entre la récolte et la production des denrées alimentaires, le stockage, la livraison et la mise en rayon, des écarts de température importants peuvent subvenir. Pour vous donner un ordre d’idées, l’absence de systèmes de réfrigération efficaces entraîne chaque année la perte d’environ 526 millions de tonnes de nourriture.

https://www.unep.org/fr/actualites-et-recits/video/decouvrez-comment-la-chaine-du-froid-reduit-les-pertes-et-le-gaspillage#:~:text=C%27est%20autant%20que%20ce,tonnes%20de%20nourriture%20chaque%20ann%C3%A9e

Afin d’assurer un suivi optimal de ces produits, l’IoT apparaît infiniment plus fiable que de simples relevés manuels. En effet, avec un équipement adéquat, il est possible de : 

  • assurer une production de froid continue et performante ;
  • détecter d’éventuelles fuites de liquides frigorigènes ainsi que les pannes et pertes de marchandises liées ;
  • s’assurer de la traçabilité et du maintien au froid de chaque produit ;
  • réduire l’impact environnemental lié au froid en réduisant les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre ;
  • optimiser le fonctionnement des installations de réfrigération en surveillant leurs consommations énergétiques (pour rappel, on parle d’environ 50% des consommations finales d’un supermarché).

Outre ces préoccupations sanitaires, intégrer l’IoT au sein de la chaîne du froid offre de nombreux avantages à une entreprise. Que ce soit d’un point de vue logistique, économique, voire même écologique dans certains cas de figure, les bienfaits de l’internet des objets – et par extension de l’industrie 4.0 – séduisent chaque année de plus en plus de décideurs.

Bon à savoir : selon l’Irstea, environ 60 % des aliments passent dans un environnement réfrigéré entre la production et leur arrivée dans nos assiettes.

Quels sont les avantages de l’IoT pour les professionnels du froid ?

Pour les professionnels devant gérer quotidiennement des marchandises à maintenir à basse température, l’internet des objets s’impose aujourd’hui comme un indispensable. Il est la solution évidente à de nombreuses problématiques rencontrées par ces derniers (manque de fiabilité, absence de data, etc.). En effet, grâce à l’IoT, on obtient des informations essentielles sur le fonctionnement des installations. En résulte un pilotage plus efficace à travers l’optimisation de l’utilisation des équipements mis en place.

Ainsi, lorsque l’on fait état des atouts offerts par l’installation d’un système informatique sur des équipements frigorifiques, on peut tout d’abord mettre en avant la constance, mais aussi et surtout la justesse des relevés. Ici, il n’est plus question de vérifier manuellement le bon fonctionnement des réfrigérateurs et autres congélateurs. Des données récoltées en temps réel sont envoyées automatiquement au sein de l’application web. Elles permettent par exemple de surveiller l’étanchéité des systèmes, l’efficacité de la production frigorifique ou plus largement le niveau de consommation énergétique associé.

C’est d’ailleurs de cette data récoltée que les bénéficiaires d’un système IoT peuvent tirer le plus gros avantage : la détection précoce des défaillances des équipements et des fuites de fluides frigorigènes. À la clé, l’entreprise peut réaliser d’importantes économies, tant sur le plan énergétique que financier.

Aussi, il est bon de noter que la mise en place d’un système IoT est reconnue comme étant simple et globalement peu coûteuse. Si l’on prend l’exemple de la solution Matelex, sachez qu’aucun changement n’est à prévoir au sein du parc d’installations frigorifiques. Il faut simplement vous assurer que vos installations soient équipées d’un réservoir liquide HP, et le tour est joué !

Enfin, notons que la récolte de data à distance induit une meilleure préparation des interventions, mais aussi et surtout la fin des déplacements inutiles. Dorénavant, il n’est plus nécessaire de visiter indépendamment chaque site. Vous gérez au mieux votre parc d’installations frigorifiques grâce à une vision synthétique de celui-ci et n’intervenez qu’en cas de nécessité.

Bon à savoir : la solution proposée par Matelex permet de réduire jusqu’à 80 % de la consommation en fluide frigorifique d’une entreprise !

IoT : un marché en pleine expansion et qui séduit de plus en plus d’entreprises

Si la France accusait un certain retard par rapport à ses voisins européens, force est de constater que de plus en plus d’entreprises se tournent aujourd’hui vers l’industrie 4.0 et intègrent peu à peu l’IoT dans leurs process. En effet, selon l’étude Révélations IoT 360, 24,7 % des sociétés françaises sondées étaient en cours de déploiement d’une solution en 2023 contre seulement 10,5 % en 2022.

Dans un même ordre d’idées, on peut mentionner une étude réalisée en 2022 par IDC au profit de Kyndryl. Ici, on découvre que 48 % des sociétés interrogées affirment maintenir un budget stable en la matière, quand 43 % déclarent émettre le souhait d’augmenter leur enveloppe consacrée à l’IoT.

En bref, l’internet des objets s’impose dorénavant comme une priorité pour de nombreuses sociétés en quête de développement. Parmi les raisons évoquées, une étude menée par le groupe PwC auprès de chefs d’entreprises mentionne par ordre de priorité : 

  • moderniser la marque à travers de nouvelles compétences ;
  • continuer à faire ce que l’on sait faire de manière plus rapide et efficiente ;
  • changer le business model de l’entreprise et redéfinir l’approche stratégique ;
  • intégrer de nouveaux marchés.
Bon à savoir : la maintenance prédictive et l’asset tracking (suivi des actifs) sont les deux domaines les plus représentés en France sur le marché de l’IoT.

PolarVisor, un outil complet aux multiples possibilités

PolarVisor prend la forme d’une application web associée aux solutions Matelex. Pour faire simple, des mesures réalisées sur les installations équipées d’un DNI (détecteur de niveau intelligent) et d’un Module Énergie sont transférées sur PolarVisor où elles sont analysées et restituées sous forme d’indicateurs clairs.

Bon à savoir : la nouvelle génération d’équipements appelée PolarBox sera prochainement commercialisée. Pour plus d’informations, c’est par ici !
L’objectif de cet outil est de permettre un pilotage optimal du parc d’installations frigorifiques. À cet effet, PolarVisor donne accès à de nombreuses fonctionnalités, parmi lesquelles : 

la visualisation de l’ensemble de ses équipements depuis un tableau de bord général avec la liste des installations en alerte ;
la réception d’une alerte en cas de détection d’une dérive énergétique, d’un problème technique, d’une défaillance compresseurs ou encore d’une fuite de fluide frigorigène ;
l’identification des interventions prioritaires ;
l’accès aux données de fonctionnement et à l’efficacité de la production frigorifique ; 
la gestion des équipements à distance.

Bien plus qu’un simple système d’alerte, PolarVisor est aussi et surtout un outil précieux dans l’optimisation des réglages de vos installations. Grâce à l’ensemble des données stockées, vous pouvez générer des rapports personnalisés et tendre vers une amélioration de vos performances énergétiques tout en réduisant vos coûts d’exploitation.


En résumé, l’IoT tend à prendre une place de plus en plus importante chez les professionnels du froid, en raison de ses avantages logistiques et économiques évidents. Faciles et rapides à mettre en place, ces systèmes informatiques contribuent à moderniser efficacement votre entreprise à moindres frais.

Pour en apprendre davantage sur notre outil PolarVisor, c’est par ici que ça se passe !


                        

Autres actualités


PolarVisor web app Matelex
Technologie • 03.01.2023
5 raisons d’utiliser l’application web PolarVisor pour le suivi des installations frigorifiques

Métadescription : Matelex lance PolarVisor, la nouvelle plateforme web de suivi centralisé pour les installations de réfrigér...

Lire plus
Evénements, Technologie • 08.06.2023
Matelex rejoint la French Fab !

Matelex est membre de le French Fab, un réseau d'entreprises au service de l'industrie du futur : innovante, performante et d...

Lire plus
Sentinelle laisse place à PolarVisor
Evénements • 22.03.2023
Pourquoi l’application web PolarVisor remplace-t-elle Sentinelle ?

Pourquoi Matelex migre progressivement de Sentinelle vers PolarVisor, son application web de suivi des installations frigorif...

Lire plus
gaz à effet de serre et environnement
Réglementations • 23.09.2020
Emissions directes et indirectes de gaz à effet de serre : les différencier pour mieux les réduire

Baisse des émissions de gaz à effet de serre, de quoi parle-t-on vraiment ? Réduire les émissions directes et indirectes pour...

Lire plus
performance-dni-matelex
Réglementations • 06.03.2020
Reglementations applicables au DNI & validations des performances

Article 5, paragraphe 1 : « Les exploitants des équipements énumérés à l’article 4, paragraphe 2, points a) à d), et contenan...

Lire plus
Réglementations • 01.02.2023
Décret tertiaire : un guide pour tendre vers la sobriété énergétique

décret tertiaire : quelles obligations dans le secteur du froid ? En 2050, une grande partie des acteurs de la réfrigération ...

Lire plus